Véhicules d'occasion : attention aux arnaques !


Sans parler des nombreux professionnels qui ne sont pas assurés.., ou ne sont pas véritablement professionnels... une petite consultation de  l'annuaire "infogreffe" révèle souvent quelques surprises...

Au delà de ces problèmes administratifs, les mauvaises pratiques des professionnels de la revente de véhicules d'occasion viennent d'être épinglées par la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF).

 

Kilométrage, prix, contrôle technique…

 

Parmi les magouilles les plus courantes : la minoration du kilométrage. Et les compteurs digitaux ne sont pas épargnés...loin de là !

De nombreux manquements ont aussi été repérés concernant la transparence sur les prix et les caractéristiques des véhicules mis en vente.

Pêle-mêle, les enquêteurs ont relevé de fausses allégations concernant la notion de première main, des défauts d'information sur le modèle…des prix affichés hors taxe, et lors de la signature des frais de carburants ou de mise à disposition, des frais d'immatriculation alors que le véhicule l'est déjà...

 

Autre dérive constatée, "la remise du procès-verbal de contrôle technique avant la vente n'est pratiquement jamais appliquée", bien que cela soit OBLIGATOIRE. Dans certains cas, cela relève d'une volonté manifeste de tricher : "le contrôle technique est réalisé mais le document n’est volontairement pas communiqué au client compte tenu du nombre d’anomalies techniques".

Selon la DGCCRF, les infractions les plus graves sont relevées chez les marchands et négociants indépendants, dont certains ont admis connaître la réglementation mais ne pas la respecter.

 

"La revente de véhicules d’occasion attire les professionnels mal intentionnés chez qui l’activité de couverture masque d’autres activités génératrices d’ECONOMIE SOUTERRAINE", soulignent les enquêteurs.

 

Le marché de l'occasion affiche cependant une santé de fer !

Au cours des 4 premiers mois de l'année, les ventes ont progressé de 2,8%, après une année 2015 record marquée par une hausse de 2,1%, à 5,56 millions d'unités, selon les données relayées par Autoactu.com…

 

Concernant les ventes entre particuliers, les arnaqueurs sont souvent très organisés !

Fausses cartes d'identités, faux chèques de banque, fausses attestations bancaires… Les escrocs se donnent les moyens pour piéger leurs victimes. "Je trouve la 308 sur Leboncoin le samedi. Elle a l'air propre. Elle vaut 7 000 €, je peux l'acheter pour 5 500 €. Le vendeur se désiste au dernier moment et m'indique que sa femme viendra. Le certificat de non-gage est propre, la carte d'identité est bien au nom de la femme du vendeur, j'ai la photocopie de celle de son mari… Cela semblait vraiment être sa voiture. Elle était très à l'aise au volant. La vente se fait un dimanche. Je me rends à la sous-préfecture de Torcy dès le lundi matin où l'on m'apprend que le véhicule est volé. Là, je tombe de haut" confie un acheteur s'étant fait rouler par un filou.

 

Donc, pour résumer, prudence lors de vos achats...ou de vos ventes, y compris auprès des professionnels. 

Vérifiez bien tous les documents, surtout les chèques de banque, imprimez vous même le certificat de non gage !

Évitez d’acheter une voiture à l’étranger, fuyez les annonces qui réclament un règlement par Western Union, si le prix est très alléchant cela peut être un signe avant coureur d'une grosse arnaque...

Et si vous ne vous sentez pas de faire vous-même toutes ces démarches et vérifications,

contactez un PROFESSIONNEL DE CONFIANCE !

Commentaires: 0 (Discussion fermée)
    Aucun commentaire pour le moment.